Le royaume du Bhoutan -4/11-

Le Bhoutan cebtral,

  • Une longue montée à travers une forêt de feuillus et de rhododendrons conduit de Wangduephodrang au col de Pelela (3300m) qui traverse les Montagnes noires. Celles-ci forment la frontière naturelle entre l'ouest et le centre du Bhoutan qui comprend les régions de Tongsa, Bumthang, Shemgang et Lhuntsi. La population de ces vallées parle une langue que les linguistes classent parmi les langues tibéto-birmanes influencées par le tibétain et qui se divise en différents dialectes selon les régions.
  • Tandis que Tongsa et Lhuntsi sont essentiellement agricoles et vouées à la culture du riz, les quatre vallées qui composent Bumthang sont situées à une altitude de 2700m et au-delà et le riz ne peut y pousser. Les pentes des montagnes couvertes de forêts de conifères et le sarrasin, l'orge, le blé et les pommes de terre sont les cultures principales, mais l'élevage de moutons pour la laine, de bovins et de yaks y est une source importante de revenus. La transhumance est largement pratiquée en hiver pour les troupeaux de bovins et de moutons, en particulier vers la région méridionale adjacente de Shemgang, basse et semi-tropicale, où la forêt et son sous-bois leur fournit la nourriture nécessaire. 
  • Tongsa s'enorgueillit d'avoir le plus beau dzong du Bhoutan situé stratégiquement dans une gorge entre l'ouest et l'est du pays. Ses gouverneurs (Penlops) étaient très puissants et c'est l'un d'eux, Jigme Namgyel, qui prit le contrôle du pays au milieu du 19ème siècle, permettant ainsi plus tard à son fils Ugyen Wangchuck de devenir le premier roi du Bhoutan en 1907. 

 

  • Depuis, le prince héritier porte le titre de Tongsa Penlop, " Gouverneur de Tongsa"
  • La région de Bumthang est le coeur géographique du pays . Elle est formée de quatre vallées aux pentes couvertes d'épaisses forêts de conifères et parsemées de petits temples d'une grande importance historique. 
  • Chume et Choekhor sont agricoles, tournées vers la culture du sarrasin qui formait jusqu'à récemment la base de l'alimentation. Tang et Ura, plus élevées, étaient essentiellement consacrées à l'élevage du mouton et du yak, mais dans les vingt dernières années la culture de la pomme de terre a transformé l'économie de Ura, enrichissant ses habitants de façon spectaculaire.
  • Les tissus de laine exécutés par les femmes de la région sont très prisés à travers tout le pays et contribuent de façon significative au revenu des familles.
  • A l'est de Bumthang, la région de Lhuntsi, autrefois appelée Kurtoe, produit un riz très apprécié et les femmes y tissent les plus beaux textiles du pays. Ces tissus qui peuvent prendre jusqu'à un an de travail, sont couverts de motifs géométriques qui ressemblent à de la broderie mais qui en fait n'en sont pas et relèvent plus de la technique du brocart; ils sont obtenus en ajoutant des fils de trame de couleur vive au fond du tissu ( cf. article sur l'art et l'artisanat).
  • Suite...